Alain : la plongée en recycleur

Alain, gérant du resort du Blue Lagoon aux Philippines et plongeur confirmé, nous en dit plus sur la plongée en recycleur.

Alain :la plongée en recycleur - C6Bo Voyage blog plongée

Pour commencer, explique-nous ce qu’est un recycleur ? A quoi ça sert ?

Tout d’abord, il est important de bien comprendre comment fonctionne notre ventilation pour pouvoir comprendre le fonctionnement du recycleur et son utilité en plongée. L’air que nous respirons est composé de 21% d’oxygène, de 78% d’azote et de 1% de gaz rares. L’azote n’étant pas consommée par notre organisme, elle en ressort indemne. Quant à ces 21% d’oxygène, seule une infime partie (environ 5%) est consommée, utilisée par notre organisme. Ainsi, le recycleur permet tout simplement de recycler l’oxygène perdu que nous n’utilisons pas et finissons par expirer.

Quant à la partie technique, un recycleur fonctionne en circuit clos (descente et au fond) avec un bloc de diluant (air ou trimix) et un bloc d’oxygène. Le mélange se fait dans une boucle unidirectionnelle dans laquelle on respire ; une cartouche de chaux sodée complète le tout afin d’éliminer le gaz carbonique émis par votre respiration. Le temps maximum de la plongée est lié à la saturation de la chaux.

Pourquoi plonger en recycleur ?

Les motivations sont multiples, pour moi le fait de ne pas faire de bruit et d’approcher la faune ont été des facteurs déterminants.
Parmi les principales motivations de nos élèves, on peut citer notamment l’envie de plonger différemment, la sécurité optimale de la décompression et le souhait d’avoir une configuration légère pour des plongées profondes.

La plongée en recycleur semble peu accessible quand on vous observe ?

J’ai fait le choix d’un recycleur léger, 18 à 22 kg suivant qu’il soit carbone ou Aluminium, donc moins qu’une stab-bouteille-détendeur. Ensuite pour préparer notre matériel, avec un peu d’habitude nous avons besoin de 10 minutes, pas plus.

La formation est-elle difficile ?

Les deux premières plongées sont un peu déroutantes du fait de l’absence de poumon ballaste.
Aux Philippines, nous effectuons de nombreux baptêmes et la plupart des plongeurs prennent beaucoup de plaisir au fait de pénétrer au sein des bancs de poissons.
La certification air 0-45 m se fait sur 5 à 7 jours.

Quels sont les pré-requis pour un baptême en recycleur ou une formation complète ?

Pour une formation, Nitrox confirmé ou Advanced Nitrox, mais ces formations peuvent être suivies en même temps. Pour un baptême, une cinquantaine de plongées au préalable.

Peut-on être mélangé à d’autres plongeurs en circuit ouvert ?

Bien sûr, nous utilisons un bail out (bouteille annexe avec un détendeur) permettant d’aider un binôme ou soi-même. En revanche, concernant la décompression et donc la prévention des ADD, vous pouvez adopter le profil parfait avec le meilleur mélange suroxygéné en fonction de votre profondeur d’évolution.

On entend parler d’accidents en CCR ?

La formation doit être rigoureuse et on doit respecter un protocole de mise à l’eau, vous vérifiez bien que votre bouteille est ouverte avant l’immersion ! En CCR (Closed Circuit Rebreather), c’est identique, vous avez quelques éléments à contrôler.

De quel matériel un centre accueillant les eCCR (Electronic Closed Circuit Rebreather) doit-il disposer ?

  • Des bouteilles d’oxygène et d’air à la location 2 ou 3L ( à l’étranger)
  • Bail out
  • Sofnolime
  • Booster pour gonfler les blocs oxygène
  • B50 oxygène
  • Éventuellement Hélium
  • Un local dédié aux recycleurs avec de grandes tables est un avantage indéniable

 

Alain : voyage vers une nouvelle vie - C6Bo Voyage blog plongéeRetrouvez également le témoignage d’Alain et sa femme Calou dans le magazine PLONGEZ!, n°21 mai/juin 2019, dans un dossier spécial “Alain et Calou Carolus : tout quitter pour un rêve de plongeur”.

 

RETOUR AUX ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here