Alain : voyage vers une nouvelle vie

Rencontre avec Alain Carolus, directeur du Blue Lagoon Dive Resort à Puerto Galera, qui vous dévoile son parcours et ses motivations vers une nouvelle vie aux Philippines.

Alain, depuis fin septembre 2018, tu gères un resort de plongée aux Philippines avec Calou ta femme alors que tu étais vétérinaire, pourquoi une telle reconversion ?

Avec ma femme, nous aimons les défis et nous avons tendance à rejeter les zones de confort. J’étais vétérinaire spécialisé en chirurgie mais l’envie de vivre une deuxième vie, une nouvelle aventure s’est imposée comme une évidence. Néanmoins, je continue à opérer bénévolement les animaux de la plage.

Comment as-tu préparé cette reconversion ?

Depuis de nombreuses années nous plongeons et avons acquis de l’expérience au travers de voyages dans le monde entier. Calou est titulaire de son E2 et du monitorat SDI / PADI et de mon coté, je suis MF2 et trainer, c’est-à-dire formateur de moniteur chez TDI SDI. Sur un plan financier, nous avons diversifié nos sources de revenus avec de l’immobilier.

L’installation aux Philippines s’est-elle réalisée facilement ?

Nous avons mis deux ans à finaliser le rachat ici sur Puerto Galera à raison d’un voyage tous les 3 mois et les travaux ont durés 4 mois. Cette rénovation a été extrêmement difficile à gérer et a employée de 50 à 70 personnes tous les jours. Les normes ici sont une notion élastique et sont difficiles à accepter pour nous européens.
Les formalités avec les administrations des Philippines ne sont toujours pas terminées et ne sont pas appréhendables pour nous.

Pourquoi les Philippines ?

Nous avons été séduits par la gentillesse des Philippins et leur implication dans leur travail, en outre, en plongée ce pays recèle de merveilles. Nos sites de plongée sont distants de 2 à 7 minutes et la proximité de Isla Verde est un atout extraordinaire.

Et justement, peux-tu nous en dire plus sur Isla Verde ?

Cette île est un des deux épicentres de la biodiversité mondiale, la vie y est d’une richesse extraordinaire. Pour moi, ces plongées rentrent dans le Top 10 mondial.

Vous êtes ouverts depuis 6 mois, quel bilan pour ce début d’activité ?

Notre taux d’occupation global est de plus 75%, ce qui est une vraie surprise. Tout est parti d’une rencontre avec Didier, l’un des gérants de votre agence. Nous avons éclusé quelques bières et décidé de travailler ensemble. Ce succès est le résultat d’une totale confiance mutuelle et d’un véritable travail d’équipe.

Qu’est-ce qui fait votre différence alors ?

Nous avons été clients pendant 20 ans de clubs de plongée, nous avons fait de nombreux voyages à l’étranger, aussi avons-nous reproduit ici tout ce qui nous a séduit au cours de ces diverses expériences. En outre, ce travail, nous le faisons par passion. C’est un choix de vie, nous aurions pu arrêter tout simplement de travailler, mais nous avons fait le choix de partager notre vie durant quelques jours avec nos clients.

Avez-vous des craintes pour l’avenir ?

Le succès initial ne nous fait pas oublier que chaque semaine représente un nouveau challenge avec de nouveaux clients à satisfaire.

De nouveaux challenges en perspective ?

Biensûr, je vais accompagner des croisières aux Philippines afin de proposer une ambiance francophone ainsi que des orientations Tek. Nous avons ainsi réservé en novembre deux semaines sur le trajet Anilao, Apo Reef et Coron, avec des plongées en recycleur.

Vous êtes également un centre Tek ?

Depuis plus de 15 ans, je pratique la plongée en recycleur et l’enseigne. Aujourd’hui, nous sommes tout naturellement équipés pour recevoir ces plongeurs au profil un peu différent.
Nous disposons de Bail out, de bouteilles d’oxygène et de diluant, ainsi que de la Sofnolime. Ceux-là peuvent être encadrés par moi-même.

Merci Alain pour ton témoignage, nous reparlerons ultérieurement des recycleurs.

Alain : voyage vers une nouvelle vie - C6Bo Voyage blog plongéeRetrouvez également leur témoignage dans le magazine PLONGEZ!, n°21 mai/juin 2019, dans un dossier spécial “Alain et Calou Carolus : tout quitter pour un rêve de plongeur”.

 

PLUS D'INFOS SUR LE RESORT      RETOUR AUX ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here