L’ichtyologue Patrick Louisy et l’association Peau-Bleue se sont appuyés sur C6Bo pour organiser en octobre 2019 un voyage. Plongée naturaliste et scientifique à Kipili, dans le sud du lac Tanganyika en Tanzanie. Objectif : observer l’écologie de plus de 60 espèces de poissons qui cohabitent dans un même milieu rocheux. Et vous pouvez y participer !

C’est une aventure comme vous n’en avez jamais vécu : la découverte d’un environnement et d’une faune uniques, d’une Afrique dépaysante, d’une approche scientifique en plongée, d’une formidable émulation en équipe. La plongée au lac Tanganyika en Tanzanie, c’est complètement hors des sentiers battus, et ça s’annonce passionnant !
Pour l’association Peau-Bleue, c’est également un enjeu scientifique important : jamais personne n’y a réalisé une telle étude écologique. Mais pour être certains d’atteindre les résultats scientifiques, il faudrait 2 ou 3 plongeurs de plus.
Alors, même si vous ne pouvez pas participer vous-même, parlez-en autour de vous : votre soutien peut être déterminant !

Des poissons comme nulle part ailleurs

  • Une aventure unique : les poissons du lac Tanganyika ! - C6Bo Voyage blog plongée
    Neolamprologus sexfasciatus | Patrick Louisy

Le lac Tanganyika est le plus ancien des trois grands lacs est-africains, et le plus grand réservoir d’eau douce d’Afrique. Malgré cela, ce lac gigantesque a tout d’une mer intérieure, avec ses vents, ses vagues et ses tempêtes.
Mais son principal intérêt pour les plongeurs et les aquariophiles tout autant que pour les scientifiques, c’est la stupéfiante diversité des poissons qui l’habitent. En effet, on en connaît plus de 400 espèces, dont plus des trois quarts n’existent nulle part ailleurs : ce sont des poissons endémiques.

  • Tropheus brichardi Juv - C6Bo Voyage blog plongée
    Tropheus brichardi Juv | Patrick Louisy

La seule famille des poissons Cichlidés comprend ainsi près de 250 espèces. Une diversification qui se manifeste par l’apparition de types morphologiques très divers, évoquant de façon saisissante des poissons marins bien différents. Comment des cousins aussi proches ont-ils pu se différencier à ce point ?
C’est ce que cette mission va étudier, par des observations détaillées des micro-habitats de chacune des quelques 60 espèces de Cichlidés qui cohabitent sur le site d’étude, un secteur rocheux de l’île de Mvuna. De plus, cette approche de la vie aquatique ouvre de nouveaux horizons dans la pratique de la plongée. Et elle est à la portée de tout plongeur passionné, comme Peau-Bleue l’a vérifié lors d’une mission précédente.

Une faune aquatique diversifiée

  • Crocodilus niloticus, 180cm - C6Bo Voyage blog plongée
    Crocodilus niloticus, 180cm | Patrick Louisy

Mais dans le lac Tanganyika, il n’y a pas que des poissons ! On y trouve toutes sortes d’animaux qui, eux-aussi, évoquent des espèces marines : des crabes, des crevettes, des bivalves, des gastéropodes, des éponges aux couleurs variées, et même des petites méduses !
Et cela fait de la plongée dans le lac Tanganyika en Tanzanie une expérience tout à fait originale. On s’immerge dans un univers singulier où tout évoque l’environnement marin, mais en eau douce. Nul besoin de rincer son matériel après la plongée !

Laboratoire naturel de l’évolution

  • Coquilles Nkondwe - C6Bo Voyage blog plongée
    Coquilles Nkondwe | Patrick Louisy

La principale explication de cette fourmillante variété des espèces animales, c’est la diversité des habitats subaquatiques du Tanganyika, qui n’a rien à envier à bien des environnements marins !
Les côtes rocheuses battues par les vagues sont souvent abruptes, accidentées, entrecoupées d’éboulis ou de champs de blocs. Elles offrent de multiples cachettes aux poissons, microfailles, cailloutis, surplombs, grottes… Tandis que la roche superficielle est revêtue d’une fine couche d’algues qui nourrit nombre de végétariens, les secteurs profonds ou ombragés, s’ornent d’éponges encroûtantes blanches, jaunes ou vertes.
Dans les zones abritées, plus sédimentaires, on peut trouver des herbiers subaquatiques constitués de plantes variées et, au bord, des champs de roseaux. Citons enfin les amas ou champs de coquilles vides de Gastéropodes, qui constituent un habitat très caractéristique du Tanganyika auquel certains poissons se sont spécifiquement adaptés.

Une aventure singulière hors des sentiers battus

  • Plongeurs scientifiques - C6Bo Voyage blog plongée
    Marie & Emmanuel -coquilles | Patrick Louisy

Le voyage naturaliste qui vous est proposé fait suite à une première mission réalisée en 2015 ; il a pour objectif scientifique de compléter les observations sur l’écologie des Cichlidés du lac.
Il se déroulera à Kipili, dans le sud du lac Tanganyika, en Tanzanie, sur une durée de 3 semaines, du 12 octobre au 2 novembre 2019, mais en deux parties. Il n’y a plus de places pour la première partie du séjour, mais vous pouvez encore prendre part à la deuxième (22 oct. – 2 nov.).

Pour y participer, vous devez être plongeur autonome (niveau 2 ou équivalent) ayant une bonne pratique en milieu naturel, ou bien randonneur palmé (PMT) expérimenté. Mais pas besoin de connaissances particulières en biologie ; l’important, c’est l’envie de découvrir !

Vous voulez plus de renseignements ? Téléchargez le descriptif de la mission !

Une opportunité unique : c’est maintenant ou peut-être jamais !

  • Cargo Liemba - C6Bo Voyage blog plongée
    Cargo Liemba | Patrick Louisy

Kipili, c’est un des bouts du monde ! C’est en quelque sorte un double voyage. Il faut d’abord arriver en Tanzanie (Dar es Salaam), puis encore parcourir 1300 km, dont un tiers en 4×4… Y organiser un voyage avec des conditions d’accueil, d’hébergement et de plongée confortables est forcément un peu coûteux… Mais ça revient finalement moins cher que Raja Ampat ou la Polynésie tout en offrant une découverte plus originale, plus unique encore.

La plongée en Tanzanie dans le lac Tanganyika est très rare ! Ce voyage naturaliste et scientifique est donc une occasion unique de découvrir un espace naturel exceptionnel, habituellement inaccessible.
Enfin, c’est un enjeu scientifique important pour l’association Peau-Bleue. Jamais on n’a réalisé une telle étude écologique à l’échelle de tout un peuplement ichtyologique. Jamais on n’a abordé de cette manière la question de l’évolution des espèces dans le lac Tanganyika… Mais pour obtenir les observations scientifiques prévues, il faudrait idéalement étoffer un peu l’équipe de plongeurs de la mission. Alors, parlez-en autour de vous !

Soutenez l’association Peau-Bleue ! Il faudrait 2 ou 3 plongeurs volontaires de plus : parlez de cette mission à vos amis !

Plus d’informations sur les Voyages Bio Sous-Marine de Peau-Bleue.
Vous pouvez aussi soutenir l’association avec Helloasso.
Découvrez des témoignages de plongeurs.

PARTICIPER À LA MISSION SCIENTIFIQUE      RETOUR AUX ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here