Dans la région du Yucatán au Mexique, nous retrouvons des cités Mayas accompagnées de leurs cénotes. La civilisation puissante nous raconte aujourd’hui son histoire, dont la célèbre cité de Chichén Itzá fait partie. Entre mythes et sacrifices, les cénotes accompagnent les rituels des Mayas. Les vestiges ne sont aujourd’hui pas seulement sur terre, mais également dans les eaux turquoise de ces grottes.

Histoire des Mayas

Yucatán : cités Mayas et cénotes - C6Bo Voyages, blog plongée
Serpent à plumes de la plateforme de Vénus | Gautier Poupeau

Les Mayas sont une civilisation ayant vécu 3 000 ans avant J.C. jusqu’au XVI siècle, à l’arrivée des Espagnols. Ils occupaient le sud du Mexique, le Yucatán, Chiapas, le Belize, le Guatemala, une partie de l’Honduras et le Salvador. En premier lieu, cette civilisation a connu son apogée entre 200 et 900 après J.C. Ils étaient un peuple puissant et croyant. A ce jour, beaucoup de constructions sont encore debout et nous offrent une partie de leur histoire.

Chaque Maya vivait dans une hutte avec une seule pièce et les tâches quotidiennes étaient effectuées dans un espace commun. La religion rythmait le quotidien de cette civilisation. En effet, à cette époque, la population croyait à la répétition de cycle de création et de destruction. Les cycles étaient calculés en fonction d’un système complexe comprenant plusieurs calendriers, puis étaient interprétés par les prêtres mayas. La population devait faire des sacrifices si les cycles étaient annoncés difficiles.

Le peuple Maya vénérait le dieu créateur, Kukulcan, qui prenait la forme d’un serpent à plumes, équivalent de Quetzalcóatl pour les Aztèques. D’autres dieux étaient aussi au cœur de leurs croyances : Itzamna, Kinich Ahau ou encore Ixchel. Dans beaucoup de bâtisses encore debout dans la cité de Chichén Itzá, nous trouvons des représentations de ces dieux. Cette cité fait aujourd’hui partie de l’une des 7 nouvelles merveilles du monde.

La cité de Chichén Itzá dans le Yucatán

Yucatán : cités Mayas et cénotes - C6Bo Voyages, blog plongée
Observatoire de Chichén Itzá | Geoffrey Whiteway

Chichén Itza, l’un des plus grands centres religieux Mayas du Yucatán, accueille chaque année des milliers de touristes. La cité se dresse entre deux cénotes. Ces réserves d’eau douce souterraines représentaient une véritable richesse au milieu de cette jungle. Ces cratères prirent le nom dans un premier temps de “Au bord du puits de Itzá”. Ainsi, au fil des années, différents peuples ont apporté leur pierre à l’édifice selon leur vision du monde et de l’univers. Les Itzá entreprirent la construction de cette cité entre 415-435, jusqu’à ce que les Toltèques ne continuent autour de l’an 1 000. Suite à de nombreuses recherches et fouilles archéologiques, les anciennes populations auraient pensé la construction de Chichén Itzá selon la position des étoiles et des planètes. Une ambiance magique voire mystique se dégage toujours de cet endroit.

Les monuments Mayas

Yucatán : cités Mayas et cénotes - C6Bo Voyages, blog plongée
Pyramide de Quetzalcóatl | Guy Duguas

La grandeur des monuments et leur puissance nous submergent à l’arrivée dans la cité. Des monuments amplis d’histoires et de cultes. On y retrouve des bâtisses exceptionnelles, dont la célèbre pyramide de Quetzalcóatl ou Castillo. Couronnée par un temple, elle symbolise le calendrier Maya avec ces 365 marches, ces 52 panneaux (représentant une année du cycle maya) et ces 18 terrasses censées représenter les mois de l’année religieuse. Ainsi, les Mayas, connus pour leurs connaissances exceptionnelles dans les astres, ont construit un observatoire circulaire : le Caracol. Par ailleurs, concernant la dimension religieuse, on y découvre le Tzompantli ou mur du Crâne, dédié au culte de la mort.

Ces monuments sont très bien conservés, preuve de la qualité des techniques mayas de l’époque. Aussi, vous pouvez observer avec étonnement au coucher de soleil, lors des deux équinoxes annuels, une ombre parcourant le temple Kukulkan, qui vient rejoindre la tête du serpent. C’est une immersion totale dans les croyances Mayas. De la même manière, placez-vous du côté gauche de la pyramide à environ 50m et si vous frappez dans vos mains, le bruit d’un oiseau se ferait entendre. De même qu’au milieu du terrain de pelote (appelé Juego de Pelota), vous pourriez alors entendre plusieurs échos de ce bruit. Les Mayas abandonnent cette cité autour des années 1250. Ainsi, la nature y reprendra ces droits, jusqu’à la redécouverte de ce site en 1843.

Dimension sacrée des Mayas pour les cénotes

Yucatán cénotes - C6Bo Voyages, blog plongée
Cénote | Marc Tran

Toutes les informations récoltées ci-dessous ont été tirées de l’ouvrage L’exploration archéologique subaquatique des cénotes mayas, de Luis Alberto Martos López. Avec leur formation géologique surprenante, les cénotes sont aujourd’hui des lieux où nous pouvons remonter le temps. En effet, nous pouvons retracer l’histoire de ce peuple à l’époque, très puissant, de leurs techniques à leurs rituels et modes de vie. De plus, on retrouve au fond de l’eau différentes choses : obsidiennes, jades, cristal de roche, silex, bois, or, copal, tissus ou encore des ossements d’origines animales et humaines. A ce propos, une légende persiste : les Mayas auraient jeté des filles vierges en sacrifices dans ces grottes en période de sécheresse, pour satisfaire les dieux. Cependant, certains scientifiques réfutent l’idée et pensent que les ossements trouvés sont ceux d’enfants et de jeunes hommes.

118 squelettes humains ont été retrouvés dans le cénote de Calaveras de Punta Laguna. Les scientifiques découvrirent des offrandes datant du premier siècle avant l’ère chrétienne. On apprend que, à l’époque, les Mayas considéraient ces cénotes comme des endroits sacrés, sources essentielles d’eau et de vie. Ainsi, l’accomplissement de rituels et de cérémonies se faisait en ces lieux, célébrant alors la pluie, la vie, la mort, la renaissance et la fertilité. Les vestiges des autels et adoratoires dressés à côté des cénotes de la péninsule du Yucatán viennent d’ailleurs le prouver. Il s’agit d’un réel portail de communication entre le monde terrestre et le monde des dieux.

Pour les Mayas, ces puits d’eau, avec leur atmosphère humide et obscure, font écho à leur croyance de l’environnement primitif qui régnait lors de la création du monde. La population jetait les ossements humains dans ces eaux primitives. L’objectif était de rendre les restes des ancêtres aux eaux mêmes de la création afin d’assurer la renaissance. Encore aujourd’hui, les Mayas continuent de croire que les dieux de la pluie vivent au fond des cénotes et perpétuent des offrandes.

Un grand nombre de cénotes sont aujourd’hui ouverts et accessibles au public. Il est ainsi possible d’y découvrir les plus emblématiques d’entre eux, qui en font la renommée de la Péninsule du Yucatán. Certains cénotes sont aussi accessibles en plongée, permettant alors de découvrir le Mexique autrement, entre plongée et découverte.

SÉJOURS PLONGÉE AU MEXIQUE   RETOUR AUX ARTICLES

✏️ Partagez avec nous vos expériences de plongées dans les cénotes, vos observations et anecdotes en commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here